The Last of us

Titulaire d’un master II en médiation et ingénierie culturelle, Ségolène Brossette a développé sa connaissance de la scène artistique internationale à travers les galeries d’art et la production d’événements artistiques comme les Ateliers de Rennes, biennale d’art contemporain ou cutlog et la FIAC, salons d’art contemporain.

Tout a d’abord commencé par cette passion, cette sensibilité particulière pour la photographie. Son œil attiré de prime abord par ce medium s’est ainsi développé au fur et à mesure des années mais il a aussi été éduqué auprès d’experts en photographie et de marchands spécialisés.

En 2013, Ségolène Brossette, en association avec Anne-Cécile Guitard, lançait une plateforme d’expositions nomades, BG Now, autour de la photographie et du dessin. L’objectif étant de sortir des frontières du cadre fermé d’une salle d’exposition en créant de nouvelles synergies tout en défendant les artistes émergents.

C’est avec cette même volonté qu’elle a ensuite ouvert les portes de sa propre galerie, actuellement située à Montmartre, 54 rue des Trois-Frères.

En parallèle, Ségolène Brossette continue de produire et de créer des événements tels que le «Parcours Dix-Huit», regroupant une dizaine d’institutions culturelles publiques et privées du 18ème arrondissement de Paris.

La photographie, au-delà du réel

L’artiste ne veut plus représenter le réel, il le dépasse, il le transcende, il crée. Chacun avec son propre langage, sa propre écriture va nous raconter une histoire différente, va exprimer un ressenti différent et ainsi témoigner du monde qui l’entoure.

Dés Lacan, des questions se sont posées sur la possibilité du réel. Il a été constaté que le seul langage ne pouvait suffire. On reconnaît à la photographie une capacité aigüe d’interroger le visible et la vision, et de mettre en cause les lois de la représentation perspective. Or, cette capacité se doit principalement à son rapport particulier avec le réel-impossible.

C’est ainsi que différents langages photographiques se sont créés et se développent aujourd’hui.

Ségolène Brossette